Bienvenue aux Nations Unies

DPPA sur le terrain

Présences Actuelles

Missions politiques spéciales et missions de bons offices

Le Département des affaires politiques et de la consolidation de la paix (DPPA) gère les missions politiques spéciales chargées de s’occuper de la prévention des conflits, du rétablissement de la paix et de la consolidation de la paix à travers le monde.

Ces opérations sur le terrain comprennent des missions propres à chaque pays concerné et des activité relevant des bureaux régionaux (en anglais).  Elles sont dirigées par des représentants de haut niveau du Secrétaire général et constituent une plateforme avancée pour la diplomatie préventive et d’autres activités menées dans une vaste gamme de disciplines, en vue d’aider à prévenir et à régler les conflits et de faciliter les transitions politiques complexes, en coordination avec les acteurs internationaux et les organismes de développement et d’aide humanitaire des Nations Unies sur le terrain.

Le DPPA fournit également des conseils et un soutien aux envoyés et conseillers spéciaux du Secrétaire général qui, dans le cadre de leurs déplacements, offrent ses « bons offices » en vue de la résolution de conflits ou de la mise en œuvre d’autres mandats de l’ONU. Des missions de ce genre sont actuellement menées par des envoyés ou des conseillers spéciaux chargés d’œuvrer au règlement de problèmes survenus au Myanmar (en anglais), au Yémen et en Syrie.  Des Envoyés personnels du Secrétaire général sont chargés du différend opposant la Grèce et l’ex-République yougoslave de Macédoine ainsi que du Sahara occidental.

Le terme « mission politique spéciale » englobe des entités qui ne sont ni gérées ni dirigées par le DPPA, telles que le Bureau de la prévention du génocide et de la responsabilité de protéger (en anglais).  Ces missions incluent également des groupes créés par le Conseil de sécurité, tels que le Groupe de contrôle pour la Somalie et l'Érythrée; le Groupe d’experts sur la République démocratique du Congo; les groupes d'experts sur la République populaire démocratique de Corée , sur la Libye, sur la République centrafricaine, sur le Yémen, sur le Soudan du Sud et sur le Mali; l’Équipe d’appui analytique et de surveillance des sanctions créée en vertu de la résolution 1526 (2004) du Conseil de sécurité concernant Al-Qaida et les Taliban et les personnes et entités qui leur sont associées; le Bureau du médiateur créé par la résolution 1904 (2009); l'application de la résolution 2231 (2015) du Conseil de sécurité; l'appui au Comité du Conseil de sécurité créé par la résolution 1540 (2004) sur la non-prolifération de toutes les armes de destruction massive; la Direction exécutive du Comité contre le terrorisme (DECT) (en anglais) et l'Équipe d'enquêteurs des Nations Unies chargée de concourir à amener Daech/État islamique d’Iraq et du Levant à répondre de ses crimes.

Pour obtenir des renseignements sur le mandat de missions en cours ou déjà accomplies, veuillez consulter le site Web consacré au Répertoire de la pratique du Conseil de sécurité.

 

Mandats d’enquête et missions d’établissement des faits

Le DPPA a également collaboré à la création de divers organes d’enquête et d’établissement des faits de l’ONU, et à la fourniture de l’aide dont ils pouvaient avoir besoin. Il s’agit notamment des organes suivants : Organisation pour l'interdiction des armes chimiques - Mission conjointe d'enquête des Nations Unies, Commission internationale contre l’impunité au Guatemala (CICIG), Commission d’enquête des Nations Unies sur l’assassinat de l’ex-Première Ministre du Pakistan, Mme Benazir Bhutto, Commission internationale chargée d’enquêter sur les événements du 28 septembre 2009 en Guinée et Commission d’enquête internationale indépendante des Nations Unies sur l’assassinat de l’ancien Premier Ministre libanais, Rafic Hariri.

 

Conseillers pour la paix et le développement et bureaux de liaison

Dans le cadre d’un partenariat novateur entre le Département des affaires politiques et de la consolidation de la paix (DPPA) et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), le Programme commun PNUD-DPPA sur le renforcement des capacités nationales en matière de prévention des conflits fournit un appui aux initiatives nationales visant à prévenir les conflits. Une bonne partie de l’appui fourni jusqu’à présent a été consacrée au déploiement de « conseillers pour la paix et le développement » chargés de renforcer les équipes de pays de l’ONU sur le terrain ayant pour mission d’aider les autorités nationales, ce afin de s'attaquer aux causes des conflits. Ce programme fournit également des fonds de démarrage à des initiatives de prévention supervisées par le DPPA.