Bienvenue aux Nations Unies

Union africaine

Le Secrétaire général à la cérémonie d'ouverture de la Conférence de l'Union africaine, janvier 2018. Photo ONU / Antonio Fiorente
Le Secrétaire général lors de la Conférence de l'Union africaine, janvier 2018. Photo A. Fiorente

Renforcer le partenariat en faveur de la paix en Afrique

Le 19 avril 2017, pendant la première Conférence annuelle ONU-Union africaine, le Secrétaire général et le Président de la Commission de l’Union africaine ont signé le Cadre commun ONU-Union africaine pour un partenariat renforcé en matière de paix et de sécurité. Celui-ci fait fond sur la coopération entre les deux entités, de plus en plus étroite depuis qu’elles ont signé en 2006 le Programme décennal de renforcement des capacités de l’Union africaine (A/61/630). L’ONU fournit un appui dans de nombreux domaines thématiques, le Département des affaires politiques étant responsable de la coopération dans le domaine de la paix et de la sécurité.

En janvier 2015, l’Assemblée générale a adopté l’Agenda 2063, qui vise à construire une Afrique « intégrée, prospère et pacifique, dirigée par ses propres citoyens et représentant une force dynamique sur la scène mondiale ». Le Département des affaires politiques collabore étroitement avec le Département paix et sécurité et le Département des affaires politiques de l’Union africaine afin que les trois départements puissent coordonner leur action et s’entraider dans leurs efforts de prévention des conflits, de médiation et de consolidation de la paix, conformément au Programme 2030, à l’Agenda 2063 et aux dispositifs de l’Union africaine en matière de paix et de sécurité et de gouvernance.

Le Département des affaires politiques du Secrétariat de l’ONU s’efforce d’harmoniser et de coordonner les travaux de l’Organisation et de l’Union africaine dans le domaine de la paix et de la sécurité, afin que l’action des deux entités en Afrique gagne en efficience et en efficacité.

 

 

Principaux domaines d’intervention

La coopération stratégique entre les deux organisations se traduit par de multiples mécanismes de consultation sur des problèmes de paix et de sécurité en Afrique, et notamment sur l’alerte rapide, la prévention des conflits et la médiation.

Les activités d’appui et de coopération qui sont menées peuvent prendre, par exemple, les formes suivantes :

  • Réunion consultative annuelle conjointe des membres du Conseil de sécurité de l’ONU et du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine: Depuis 2007, les membres du Conseil de sécurité de l’ONU et du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine tiennent chaque année des réunions consultatives pour échanger des vues sur les questions intéressant les deux organes dans le domaine du maintien de la paix et de la sécurité internationales, en particulier en Afrique. Le Département des affaires politiques facilite la coopération entre les membres des deux conseils et appuie leurs activités conjointes. En outre, il offre une assistance au secrétariat du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine, en mettant à profit l’expérience qu’il a acquise en soutenant le Conseil de sécurité de l’ONU, y compris concernant la création d’organes subsidiaires et la constitution de la mémoire institutionnelle.
  • Réunions de haut niveau de l’Équipe spéciale conjointe Organisation des Nations Unies-Union africaine, visioconférences entre membres de la direction et échanges entre homologues: Depuis 2008, les responsables du Département des affaires politiques, du Département des opérations de maintien de la paix et du Département de l’appui aux missions maintiennent des contacts réguliers avec l’Union africaine, que ce soit à haut niveau (réunions semestrielles de l’Équipe spéciale conjointe chargée des questions de paix et de sécurité) ou dans les relations de travail quotidiennes (visioconférences mensuelles entre membres de la direction et réunions annuelles entre homologues), en vue d’évaluer et d’examiner l’évolution de la situation politique régionale et les mesures prises pour prévenir et gérer les conflits. Les réunions rassemblent des représentants de l’ONU et de l’Union africaine afin de leur permettre d’échanger des informations, de coordonner leurs activités et de renforcer leur coopération.
  • Activités de médiation: La coopération dans le domaine de la médiation présente une dimension institutionnelle et opérationnelle. Sur le plan institutionnel, il s’est agi de renforcer les capacités de médiation de la Commission de l’Union africaine, notamment dans le cadre d’un appui au secrétariat, des travaux entrepris par le Groupe des Sages, de l’élaboration d’orientations stratégiques sur la médiation, et de la consignation d’informations sur les expériences acquises et les pratiques adoptées en dressant le bilan de l’action menée. Sur le plan opérationnel, l’ONU et l’Union africaine collaborent de plus en plus en vue de faire converger le plus possible leurs stratégies et d’en maximiser les effets. Par exemple, par l’intermédiaire du Groupe de l’appui à la médiation du Département des affaires politiques, l’ONU a apporté son soutien à l’Initiative africaine pour la paix et la réconciliation en République centrafricaine. Encadrée par l’Union africaine ainsi que la Communauté économique des États de l’Afrique centrale et la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs, et appuyée par l’Angola, la République du Congo et le Tchad, l’Initiative vise à faciliter un accord de paix global aux fins du désarmement, de la démobilisation et de la réintégration durables des groupes armés. Autre exemple, au Soudan, le Département des affaires politiques continue de contribuer aux efforts de paix entrepris par le Groupe de mise en œuvre de haut niveau de l’Union africaine par le déploiement de compétences spécialisées.
  • Assistance électorale: L’Organisation des Nations Unies assure sur demande une assistance technique électorale à nombre de ses États Membres en Afrique. Environ 50 % des plus de 70 pays bénéficiant actuellement d’un appui électoral de l’ONU se trouvent en Afrique. Ces dernières années, le Département des affaires politiques a également fourni de plus en plus de services d’assistance technique et de conseils électoraux à des responsables de haut niveau dans le cadre de missions de bons offices et d’efforts de médiation menés en cas de crise électorale sur le continent. À cet égard, un expert électoral de haut niveau a été affecté au Bureau des Nations Unies auprès de l’Union africaine afin de prêter un appui plus rapide et plus efficace en cas de crise électorale dans la région, lorsque l’aide de l’ONU y est nécessaire. L’exécution des tâches susmentionnées appelle la collaboration étroite du Département avec le Service de la démocratie et de l’assistance électorale de la Commission de l’Union africaine. Le Département et le Service entretiennent des contacts réguliers pour coordonner leur action face à des problèmes nationaux, en particulier en cas de crise électorale. Ces dernières années, ils ont également renforcé leurs initiatives de partenariat, l’ONU invitant notamment de manière plus fréquente le Service à participer aux activités de formation et aux ateliers qu’elle organise, y compris sur la problématique femmes-hommes et les élections ainsi que sur la lutte contre les violences liées aux élections.

 

 

Bureau des Nations Unies auprès de l’Union africaine

En 2010, l’Assemblée générale a créé le Bureau des Nations Unies auprès de l’Union africaine (BNUUA) pour renforcer le partenariat entre l’ONU et l’Union africaine dans le domaine de la paix et de la sécurité, veiller à la cohérence et à la coordination des conseils prêtés à l’Union africaine par les entités des Nations Unies concernant tant le renforcement des capacités à long terme que les questions d’appui opérationnel immédiates et rationaliser la présence des Nations Unies à Addis-Abeba afin d’améliorer la rentabilité et l’efficacité de l’assistance apportée par l’ONU à l’Union africaine (A/64/762). Cliquez ici pour plus d’informations sur le BNUUA.